Volontaire Service Civique GSVO95 : solidarité numérique et éducation pour tous

Sur le thème de la solidarité et de l’éducation pour tous, GSVO95 mobilise ses Volontaires en Service Civique pour « libérer » les victimes du « numérique contraint »

Trois promotions de Volontaires en Service Civique ont été mises à contribution pour trouver enfin les bonnes dispositions et les meilleurs profils pour permettre à l’association d’envisager d’atteindre ses objectifs d’e-inclusion.

Un des principes fondamentaux du dispositif interdit de faire d’un Volontaire Service Civique un salarié de substitution. C’est une règle d’or qui met en évidence aussi bien la complexité que la vertu de la manœuvre.

Comment accompagner l’accompagnant sans empiéter sur son projet d’avenir personnel ?

Nous avons demandé à nos Volontaires en Service Civique de nous assister dans l’accompagnement des publics fragiles à la découverte des techniques informatiques. Il a fallu fabriquer à leur intention les outils dont ils doivent se doter eux-mêmes et les accompagner à l’acquisition des compétences nécessaires à l’exercice de leur mission.

Grâce à l’appui de l’Agence du Numérique, nous sommes parvenus à faire entrer leur mission dans un cadre précis. Ils ne sont pas autonomes. Ils apprennent sous le contrôle bienveillant d’un tuteur, à rapporter à l’animateur médiateur en numérique les difficultés que rencontrent les familles et les personnes en grande précarité pour pouvoir utiliser de manière sécurisée l’outil Internet.

Nous avons jugé nécessaire de les encadrer afin de s’approprier les différents outils et acquérir les bases pour accompagner utilement l’animateur en numérique, le chef de projet du Portail pédagogique AISI-Vauréal et enfin le Web-master dans leurs tâches respectives.

Enfin, conformément au dispositif où s’inscrit leur mission, ils manipulent les outils d’intervention sous l’autorité de l’animateur des ateliers. Auprès de ce dernier et sous l’autorité de leur tuteur, ils apprennent à accueillir le public, l’orienter ou le conseiller.

La transition numérique n’est réalisable nulle part sans accompagnement !

Se connecter ne signifie pas connaître le numérique et encore moins savoir transmettre ses usages aux tiers. Nos deux premières années d’étude de faisabilité nous ont convaincus de la nécessité « d’accompagner l’accompagnant » sans modifier sa trajectoire personnelle. C’est la finalité du dispositif « Visiteur du Numérique ». Ce dernier est en réalité un « Assistant de l’Animateur en Numérique ».

Le Volontaire est un « Visiteur » des techniques de pédagogie qu’il découvre. Il peut les apprendre et pourra s’en servir plus tard pour accompagner des personnes de son entourage.

Il s’agit ici d’acquérir un savoir-faire sans en faire un métier « forcément »: le volontaire apprend à se rendre utile !

La mission de Volontaire en Service Civique de GSVO95 va consister, après une courte période de sensibilisation aux différentes problématique de la dématérialisation des services publics et ses conséquences, à faciliter le lien entre le lieu de médiation numérique et :
1- les séniors;
2- les familles en difficulté;
3- les demandeurs d’emploi.

Le Volontaire va ensuite s’investir dans une courte formation dite de « Visiteur du Numérique » qui lui permettra d’acquérir les compétences nécessaires à l’accomplissement de sa mission. La période de sensibilisation émaillée de périodes de mise en situation, s’est achevée.

La formation débute bientôt qui va permettre au « Volontaire en Service Civique » de contribuer à « libérer » les victimes du « Numérique Contraint ».

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *