Fabrique des Usagers du Numérique

FUN – La Fabrique des Usagers du Numérique

Qui sont les usagers du Numérique ?
Usage d’Internet en France

– 85% des Français ont accès à Internet
– 74% y accèdent tous les jours – 95% des 18-24 ans
– En moyenne, on passe 18 heures par semaine sur Internet
– 93% ont un mobile, 65% un smartphone, 82% un ordinateur, 40% une tablette
– En moyenne, on passe 58 minutes par jour sur l’Internet mobile
– 55% des Français utilisent un navigateur, 48% téléchargent des applications
– 60% des Français onnt effectué au moins un achat en ligne en 2016
– 25% utilisent Internet pour leur recherche d’emploi
– 56% sont inscrits sur au moins un réseau social
– En moyenne, on passe 1h16 par jour sur les réseaux sociaux
Pour en savoir plus : Étude CREDOC 2016

A en croire ses chiffres, tout va bien dans le meilleur des mondes…
Hélas, la réalité est tout autre.

Des rapports alarmants existent qui parlent de la fracture numérique.
« Dans son rapport sur l’accès aux droits publié le 30 mars, l’équipe de Jacques Toubon s’attache à comprendre les raisons du non-recours aux droits auxquels les citoyens peuvent accéder, ou encore les difficultés rencontrées au cours des procédures. Le Défenseur des droits a ainsi lancé une enquête statistique « Accès aux Droits » fondée sur un échantillon de plus de 5.000 personnes de 18 à 79 ans, y compris ceux ne disposant pas d’une ligne téléphonique fixe ; une méthodologie qui permet de dresser un état des lieux large au sein de la population habitant en France »…

L’association GSVO95 a découvert la fracture numérique en 2008 suite à une enquête organisée par les services de la Ville de Vauréal auprès des Seniors. L’AISI a été la réponse imaginée en 2010 par les adhérents de l’association. Après presque dix ans d’une action soutenue par la Ville de Vauréal et l’Agence du Numérique, nous dressons un rapport qui va au-delà d’un simple appel à la vigilance. Le fossé entre les publics éloignés du numérique et les autres se creuse dangereusement. Le numérique pourrait produire des publics « privés » de droits car la pression de la dématérialisation administrative est plus forte et stressante qu’on ne l’imagine.

Nous pensons que la formation des « visiteurs du numérique® » et des « médiateurs du numérique » pour porter les activités des EPN est une urgence. La Fabrique des usagers du Numérique est à ce prix.